Pollen – Disney Nature

Il aura fallu un an de tournage en pleine nature, avec l’aide de scientifiques, pour raconter par l’image une aventure extraordinaire : celle de la pollinisation. 

Il n’est pas toujours facile de captiver les foules lorsque l’on veut parler d’écologie. Et parfois, il semble que la beauté d’un film soit parfois bien plus efficace que tous les discours alarmants et toutes les études scientifiques réunies, Home étant un exemple assez frappant du succès de ce genre de documentaire.

En essayant de sensibiliser le spectateur sur l’importance des fleurs et des animaux pollinisateurs, Pollen s’inscrit dans le registre des films qui tentent de faire passer un message au travers d’images assez sensationnelles. De ce point de vue là, cette production Disneynature est une réussite puisque l’on reste souvent ébahie devant des choses dont on ne soupçonne pas même l’existence.

Des fleurs magnifiques aux couleurs improbables, des nuages de papillons et d’insectes en tout genre et des scènes de combats entre oiseaux miniatures constituent quelques unes des images les plus impressionnantes d’un film qui sur ce point rivalise largement avec des gros succès du documentaire nature comme Microcosmos.

Pollen c’est avant tout une histoire d’amour insolite … entre les fleurs et une faune composée d’oiseaux, d’abeilles et de papillons.

Filmé aux quatre coins du monde, Pollen nous éblouit par la qualité de ses images. Du désert mexicain aux forêts tropicales du Panama, en passant par les champs du Midwest américain, on découvre une nature généreuse aux couleurs éclatantes. De jour comme de nuit, on suit avec intérêt l’éternelle renaissance de la faune et de la flore.

Narré par Mélanie Laurent en version française, le ton n’est pas à la science, bien que le scénario véhicule une armada d’informations étonnantes, car l’on se met à suivre la quête amoureuse de plantes aux quatre coins du monde qui cherchent tant bien que mal à s’enticher de prétendants surprenants dans l’espoir de pouvoir se reproduire.

Passionné par les fleurs depuis trente ans, Louie Schwartzberg les a filmées en accéléré 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 au point d’envisager de faire un film sur la relation existant entre les hommes, les plantes et les pollinisateurs.

« Avec POLLENnous souhaitons sensibiliser le public sur la protection des pollinisateurs. Nous espérons qu’ils tomberont amoureux de cette relation merveilleuse et auront envie de la protéger. Dans la dernière partie du film, nous parlons des dangers qui la menacent et de ce que nous pouvons faire. Grâce à ce film, le public apprend beaucoup de choses. à eux de faire l’expérience de planter des fleurs sur leurs balcons et de voir les abeilles et les papillons les butiner…

Pollen est un de ces films qui ne se regarde pas, mais qui se ressent. C’est en plongeant dans ce voyage initiatique au coeur de l’inconnu mais aussi du connu que l’on peut prendre conscience de la beauté d’une pure simplicité.



Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :