La vie à cinq, le reboot

Là où son ainée avait vu les tribulations de la famille Salinger s’étaler sur 6 saisons, La vie à cinq version 2020 n’aura duré qu’une seule saison

La chaine de télévision Freeform, anciennement ABC Family, a décidé de ne pas renouveler les aventures de la famille Acosta et qui offrait un reboot engagé et qui aurait mérité quelques saisons supplémentaires.

Dans la version 2020 de La Vie à cinq,  on suit l’histoire de la famille Acosta, composé des parents et de leur 5 enfants. Les Acosta sont des immigrés, du moins pour les parents et leur fil ainé. Suite à un contrôle de l’immigration, les parents vont être renvoyés dans leur pays d’origine, le Mexique. Et le fils ainé va devoir prendre en charge la garde et l’éducation de ses frères et sœurs.

Les showrunneurs de la version des années 90 ont été rappelé pour le reboot et il faut le dire, c’est réussi.

Pourquoi il n’y aura pas de saison 2 ?

La réponse est simple : une audience décevante et un sujet un peu trop sensible pour parler à un grand nombre. Sur la même chaine, la série Everything’s gonna be okay » qui a débuté en même temps que La Vie à 5, a été renouvelé pour une saisons 2, alors que son audience était plus faible.

Comment ça se termine ? Spoiler

J’aurai pu écrire également « une fin réussie ». Avant même de visionner la première saison, je savais qu’elle ne serait pas renouvelé par la chaine qui a communiqué très vite sur son sort. J’avais donc une crainte, est ce que ce reboot allait réussir sa fin.

La réponse est oui. Dans la version des années 90, les Salinger se séparait pour mener leur propre vie en dehors de San Francisco et la maison qui les accueillait. Durant les 6 saisons, on avait eu le temps de voir les personnages évolués et devenir adulte.

Dans la version 2020, les deux plus petits enfants vont rejoindre et restés avec leur parents aux Mexique. Quand aux 3 plus grand vont poursuivre leur cheminement aux états unis, sans parents. La famille est donc de nouveau séparé avec une sorte d’équilibre réaliste pour chacun des protagonistes.

En voyant cette fin, je suis partagé entre un sentiment de réussite et de gachis. Gachis puisque la série méritait un peu plus de temps. Réussite parce que le reboot a su trouvé un ton singulier là où d’autres se sont contentés de la license. Je pense notament à celui de Charmed.

Le succès d’une série est aujourd’hui conditionné à son audience, ce qui est normal. Mais on parle beaucoup moins des qualités d’une série, ou plutôt, ça a tendance à passer au second plan.

La Vie à 5, version 2020, est une série de qualité.

Et puis, si Hollywood a su créer le mot Reboot, on peut espérer un revival.

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :